fbpx
Bienvenue sur la e-boutique Ateliers M.F, la livraison vous est offerte dès 99€ (France)

Le Printemps arrive

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

UN GRAND NETTOYAGE

C’est l’occasion une fois par an de faire un grand coup de propreté. C’est aussi l’occasion de faire l’opération de tri de l’année : ce que je garde car j’utilise souvent, ce que je garde mais que j’utilise peu et ce que je peux me débarrasser car je n’en ai plus l’utilité.

Et vous allez vite vous rendre compte que vous avez amassé beaucoup, beaucoup d’objets et que le tri va être long !

UNE ACTION SOLIDAIRE, RESPONSABLE, ENVIRONNEMENTALE

Ce grand nettoyage de printemps est alors l’occasion d’adopter une attitude solidaire et responsable et, une fois l’an, c’est déjà bien. Imaginez que chacun d’entre nous recyclions 1 objet chaque année auprès d’associations solidaires et d’insertion, nous serions tous acteur de ces « coups de pouce » qui peuvent donner lieu à une nouvelle vie et nous serions tous acteur d’une diminution des déchets.

Il est intéressant de savoir qu’Emmaüs France collecte en moyenne 265 000 tonnes par an ce qui représente près de 4 kg par français alors que nous produisons 650 kg par personne et par an de déchets dont certains sont en parfait état d’usage.
1 objet par habitant d’1 kg c’est 67 000 tonnes d’objets à recycler.
Emmaüs, recycleries, vide-greniers (…) permettent vraiment d’avoir un impact sur la réduction des déchets.

objets usagés, vide-grenier, brocante, seconde vie, recyclage, décoration intérieure
Les nouvelles tendances responsables en matière de décoration avec l’insertion d’objets en seconde vie et la mise en avant d’objets réalisés à base de matière recyclées,  sont une aubaine. Les métiers de l’artisanat sont une des pierres angulaire au développement de ces recycleries car ces métiers humains valorisent ces objets, ils apportent une réelle plus-value créative.

Sculptures du plasticien Dadave

DES OBJETS CHARGES D’HISTOIRE

Ces objets usagés, vaisselle, livres, vases, catalogues de mode, tableaux, armoires, cendriers, disques vinyle…en fin de vie sont déballés dans des vide-greniers, certains exposés dans des musées, certains réutilisés en art contemporains et certains valorisés ou échangés. Ces objets domestiques ont accompagné l’existence de ceux qui s’en séparent, ils ont une vraie valeur qui repose sur leur pouvoir de raconter une histoire. L’engouement pour les vieilleries leur assure un nouvel avenir souvent comme objet souvenir. Les signes d’altération d’un vieil objet (patine, usure, déformation, coupure…), causés par son histoire, lui garantissent son unicité et nous avons chacun, dans le même temps, un désir de distinction qui se cultive dans une société de la reproduction où tout se fabrique en série, à l’identique. L’attirance pour l’usagé est également devenu un des piliers de l’art contemporain où une partie de son histoire se confond avec un art du recyclage. Cela nous rappelle l’expression « l’art d’accommoder les restes » et cette expression était bien mise en pratique à la maison quand j’étais bien plus jeune ! Et bien il semblerait que ces objets revalorisent les restes de l’histoire !

QUEL SUITE DONNER A CES OBJETS ?

Proposer un nouvel avenir à ces objets marqués par un premier usage pose la question de la requalification de leur valeur d’usage initiale.
Il va falloir se les réapproprier, trouver la nouvelle valeur décorative, originale et unique. C’est à ce niveau que les Ateliers MF tentent humblement de vous proposer un nouveau regard sur ces objets usagés.
Nous avons pris du plaisir à déambuler dans des marchés aux puces, vide-greniers, recycleries et centre Emmaüs. Nous avons pris plaisir à chiner ces objets oubliés, curieux, cassés, abîmés, fêlés…
« C’est au regard de ce qu’ils ne sont plus et de ce qu’ils peuvent devenir qu’ils conservent une valeur » [1] 

 

Nous avons sélectionnés des objets qui s’inscrivent dans un univers de décoration, verres moulés des années 60, chaises d’école Mullca, fauteuils aux assises larges à se réapproprier, cadres dorés, tissus lins et coton, sacs de café, livres…
Nous les avons mis en scène pour vous suggérer quelle suite vous pourriez donner à ces objets de décoration. Certains objets parlent d’eux-mêmes, ils ont une telle empreinte historique et émotionnelle que leur mise en scène est presque superflue tels les chaises d’école Mullca et les chaises Bistrot. D’autres ont besoin de se révéler et de vous être révélés car leur potentiel est indéniablement présent mais, nous les avons jugés à un moment donné un peu trop kitch, démodés ou voire même trop populaires.

[1] Octave Debary et Philippe Gabel, « Seconde main et deuxième vie », Mélanges de la Casa de Velázquez [En ligne], 40-1 | 2010, mis en ligne le 15 avril 2012, consulté le 05 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/mcv/3343 ; DOI : 10.4000/mcv.3343

vaisselle vintage, assiettes lessieur, verre moulé, art de la table, art de vivre à la française, brocante
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Fermer le menu
×

Panier

Panier